Etude sur les besoins et la faisabilité des activités Education aux Risques et Transformation des conflits liés aux Armes légères et de petits calibre

post -
Publié le 15 novembre 2021

Handicap International (HI) recrute un (e) consultant (e)

Etude sur les besoins et la faisabilité des activités Education aux Risques et Transformation des conflits liés aux Armes légères et de petits calibres

Handicap International (HI)

HI est une association créée en 1982 qui vient en aide aux populations vulnérables, notamment les personnes dans une situation de handicap, partout dans le monde où cela est nécessaire. L’association répond à leurs besoins essentiels et spécifiques, améliore leurs conditions de vie et les aide à s’insérer dans la société.

Notre vision : Indignés face à l’injustice que vivent les personnes handicapées et les populations vulnérables, nous aspirons à un monde solidaire et inclusif, où toutes les différences nous enrichissent et où chacun peut « vivre debout ».

Notre mission : HI est une organisation de solidarité internationale indépendante et impartiale, qui intervient dans les situations de pauvreté et d’exclusion, de conflits et de catastrophes. Œuvrant aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables, elle agit et témoigne, pour répondre à leurs besoins essentiels, pour améliorer leurs conditions de vie et promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux.

Nos valeurs : Humanité, Inclusion, Engagement, Intégrité.

CONTEXTE

HI a été créée pour venir en aide aux victimes de mines antipersonnel et autres engins explosifs à la frontière thaïlando-cambodgienne au début des années 1980. À partir du début des années 1990, HI a étendu son action à l’élimination des risques liés aux mines et autres engins explosifs. En 1997, HI a été colauréate du prix Nobel de la Paix en tant que membre fondateur de la Campagne internationale pour interdire les mines (ICBL), qui a permis la signature de la Convention sur l’interdiction des mines antipersonnel. Elle a ensuite participé activement à la Campagne pour l’interdiction des bombes à sous-munitions, qui a abouti à la Convention sur les armes à sous munitions. Grâce à ses nombreux domaines d’expertise, l’organisation est bien placée pour exercer une influence positive sur la qualité de vie des individus et le développement socio-économique au sens large.

Nous sommes engagés en Réduction de la Violence Armée (RVA) dans le plaidoyer, l’éducation aux risques, la neutralisation et la destruction d’engins explosifs, et l’assistance aux victimes. Les populations qui vivent dans des environnements fragiles et pollués sont touchées par de multiples facteurs. HI s’efforce d’améliorer leur qualité de vie en mobilisant un large éventail de compétences et d’équipes internes, en utilisant des ressources et un savoir-faire adaptés au bon endroit et au bon moment, pour aider les personnes les plus vulnérables. Nous tirons également parti des synergies entre ces activités et celles qui concernent la gestion des risques liés aux armes et aux munitions, remédions aux conséquences des armes légères et de petit calibre (ALPC) et favorisons la transformation de conflit. La RVA répond aux instruments, aux effets immédiats et à long terme, ainsi qu’aux causes profondes des conflits.

Les ALPC signifient « toute arme meurtrière portative qui tire ou projette, ou qui est conçue pour tirer ou projeter, ou qui peut être facilement transformée pour tirer ou projeter un coup de feu, une cartouche ou un projectile au moyen d’un mécanisme explosif »[1]. Les ALPC sont un instrument de la violence armée. Selon Small Arms Survey, la violence interpersonnelle et collective a tué 596000 personnes dans le monde en 2018. Environ 409000 décès sont liés à des homicides volontaires, alors que 105000 décès sont dus à des conflits collectifs. Les autres sont décès liés à des homicides involontaires ou à des interventions légales[2]. En analysant les victimes, il apparaît que les hommes sont plus impactés directement par la violence armée que les femmes. Par contre, la situation particulièrement précaire que les femmes vivent peuvent les rendre plus vulnérables aux effets de la violence armée.

Si les ALPC peuvent être légalement ou illégalement transférées entre les pays, et détenues par les gouvernements, la plupart des armes légères dans le monde (soit environ 857 millions) sont entre les mains de civils (l’Afrique en abrite à elle seule près de 100 millions). De plus, dans certains contextes, il y a une prolifération des armes de fabrication artisanale, dont la fabrication reste une activité lucrative mais très souvent informelle.

Les effets à long terme de la prolifération et du commerce illicite des ALPC sont multiples, et contribuent à l’insécurité et aux tensions, y compris les tensions inter communautaires, créant des conflits et de la violence armée. Le lien intrinsèque entre les ALPC et les conflits locaux, notamment les tensions inter communautaires nécessite des recherches approfondies afin de pouvoir identifier les actions et projets de transformation des conflits permettant de réduire l’impact de la violence liée à la prolifération des APLC.

[1] Instrument international visant à permettre aux États de procéder à l’identification et au traçage rapides et fiables des armes légères et de petit calibre (A/60/88), adopté par l’Assemblée générale de l’ONU le 8 décembre 2005

[2] Still not there: Global Violent Death Scenarios, 2019-30, Gergely Hideg and Anna Alvazzi del Frate

OBJECTIFS ET DELIVERABLES

Objectif général : Soutenir la définition d’approches intégrées Lutte contre la prolifération des ALPC combinant Education aux risques et Transformation de conflits en République Centrafricaine (RCA) .

L’objectif général sera atteint à travers une analyse de l’incidence de la problématique des ALPC sur les dynamiques de conflits au niveau local dans un des contextes pré-identifiés. La méthodologie de la consultance est basée sur des recherches documentaires et des entretiens à distance avec les équipes HI et au-delà.

Cette consultance doit prendre en compte que les moteurs de la violence armée liés aux ALPC, ont lieu à différents niveaux de la société. Par contre, les projets envisagés d’être mise en œuvre selon les résultats de cette consultance auront lieu au niveau local/communautaire. Donc, les résultats de cette consultance devraient être axés sur une réponse à ce niveau. HI est particulièrement motivée à appuyer la recherche de solutions face aux problématiques des armes de fabrication artisanale et des armes détenues ou appartenant à des civils.

Objectif spécifique 1 : Analyser le contexte des ALPC, y compris les armes de fabrication artisanale dans un pays pilote, et expliquer la contribution des ALPC dans les effets à court terme, les conséquences à long terme, et les causes profondes des conflits. Idéalement, l’analyse devrait inclure une compréhension des connaissances, des attitudes, et des pratiques au niveau local envers les ALPC, et l’impact des ALPC sur la sécurité de la population.

Objectif spécifique 2 : Faire une recherche sur les projets en cours ou terminés liés aux ALPC et évaluer les bonnes pratiques et leçons apprises dans la zone cible.

Objectif spécifique 3 : Evaluer la faisabilité des activités d’ER ALPC et de transformation des conflits dans le pays pilote. Élaborer les liens envisageables sur des projets intégrés visant la mitigation de la menace ALPC et la promotion de la transformation des conflits au profit des populations les plus vulnérables, en tenant compte du handicap, le genre et l’âge, ainsi que d’autres diversités, dans les pays ciblés.

Objectif spécifique 4 : Proposer des recommandations de méthodologies à utiliser pour développer des projets pertinents et promouvoir une approche durable et appropriée

Objectif spécifique 5 : Faire un mapping des parties prenantes (par exemple, les autorités nationales et locales, les organisations non-gouvernementales internationales et nationales, les organismes de recherche, etc) liées aux ALPC dans la zone pilote.

Livrable : Un rapport et des annexes détaillé qui explique la problématique des ALPC, y compris les armes de fabrication artisanale dans les pays ciblés, et propose une réponse appropriée atténuant la menace des ALPC face à la population locale. Le rapport doit :

· Présenter les résultats de l’analyse détaillée dans l’objectif 1 et mettre en évidence l’impact des ALPC sur la population affectée (objectif 1);

· Dresser la liste des projets relatifs aux ALPC en cours ou réalisés dans le pays pilote, avec un résumé des bonnes pratiques et leçons apprises pour chaque projet (objectif 2) ;

· Démontrer la faisabilité des activités ALPC intégrées dans le pays pilote, (objectif 3) ;

· Faire des recommandations de méthodologies pour la mise en œuvre d’activités intégrées ALPC, y compris des messages clés à diffuser pour promouvoir les changements du comportement à risques (objectif 4) ;

· Dresser la liste des acteurs travaillant dans le pays pilote sur les thématiques ALPC/Transformation des conflits/cohésion sociale (objectif 5).

Le livrable sera produit en Français.

Le livrable sera soumis à HI pour examen et approbation.

PROFIL DU/DE LA CONSULTANT(E)

Le/la consultant(e) devrait avoir les qualifications et expériences suivantes :

Formation/qualifications :

· Masters/Doctorat spécialisé en conflit, sécurité, transformation des conflits, consolidation de la paix, cohésion sociale, droits humains, action humanitaire, développement international, ou autres disciplines connexes pertinentes ;

· Une formation spécifique sur les approches transversales en sensibilité aux conflits et inclusion des personnes vulnérables est un atout.

Expérience professionnelle :

· Au moins 7 ans d’expérience dans la gestion des projets humanitaires et/ou de développement liés à la transformation des conflits, l’éducation aux risques, les ALPC, la Réduction de la Violence Armée, et/ou la consolidation de la paix ;

· Plus-value d’une expérience dans l’ER/transformation des conflits/la mise en œuvre de projets à base communautaire

Compétences requises :

· Capacité de recherche qualitative et quantitative ;

· Compétence dans la rédaction des rapports ;

· Capacité de mettre en place des projets de recherche à la mise en œuvre pratique.

Savoir être :

· Gout et aptitude pour la recherche-action et la production de documents numériques de qualité pour un vaste public ;

· Passion et engagement pour la résolution des problèmes affectant la résilience aux catastrophes et la protection des enfants ;

· Esprit d’initiative et réactivité ;

· Capacité à travailler de façon autonome et en groupe.

Langues :

· Maitrise du Français à l’écrit comme à l’oral est requise. Maitrise de l’anglais est souhaitable.

Informatique :

· Excellente maitrise des différents logiciels du Pack Office (Excel, Word, Power Point, etc.) ;

· Connaissance et expérience des applications de vidéo-conférence.

DUREE DU CONTRAT ET LIEU DE TRAVAIL

Durée de la consultance : 16 jours ouvrables.

Date d’entrée en fonction anticipée : 1 décembre 2021

Lieu de travail: A distance/travail à domicile

How to apply

Les candidatures du/de la consultant(e) ou du groupe de consultants doivent être adressées au plus tard le 15 novembre 2021 à Céline Cheng, c.cheng@hi.org, en indiquant dans l’objet de l’e-mail : « Consultance HI – Evaluation Activités intégrées ALPC ». En cas de questions, veuillez contacter la même adresse.

La soumission doit inclure une proposition écrite pour le service demandé. La proposition doit inclure une lettre de motivation, une proposition financière pour 16 jours de travail, y compris un taux journalier.

Les soumissions doivent inclure les documents suivants pour être éligibles :

  1. Offre technique comprenant le calendrier complet et la méthodologie de l’étude proposée.
  2. CV du/de la consultant(e)
  3. Lettre de motivation
  4. Proposition financière
  5. Publications / échantillon d’écriture similaire au travail demandé dans cette consultance
  6. Enregistrement légal et valide de l’entreprise en tant que consultant.
  7. Preuve des cotisations à la sécurité sociale.

Seuls les candidats possédant toutes les qualifications et l’expérience requise seront contactés pour un entretien. HI est engagé à prévenir tout type de comportement indésirable au travail, y compris le harcèlement sexuel, l’exploitation et les abus, le manque d’intégrité et l’inconduite financière ; et est également engagé à promouvoir le bien-être des garçons, des filles, des hommes et des femmes avec et sans handicap avec lesquels HI s’engage. HI attend de l’ensemble de son personnel et de ses partenaires qu’ils partagent cet engagement à travers notre code de conduite et d’autres politiques institutionnelles telles que la PSEAH et la politique de protection de l’enfance.