Spécialiste des opérations – Éducation au risque

post -
Publié le 14 septembre 2020

UNOPS recrute un Spécialiste des opérations – Éducation au risque.

Formation/expérience/exigences linguistiques

L’éducation :

Diplôme universitaire supérieur (master ou équivalent) avec cinq ans d’expérience pertinente ; OU
Un diplôme universitaire de premier niveau (licence ou équivalent) avec sept ans d’expérience pertinente est exigé

Expérience professionnelle :

L’expérience pertinente est définie comme une expérience en communication, en développement de matériel éducatif, en gestion de projet ou en promotion de la santé ;
Trois ans d’expérience dans le domaine des munitions explosives et de l’éducation sur les risques liés aux armes légères et de petit calibre sont requis.

Langues :

La maîtrise du français (lu, écrit et parlé) est requise.
La maîtrise de l’anglais (lu, écrit et parlé) est requise.

Informations générales – Spécifiques au poste

Le Mali est confronté à un problème de contamination par les armes et les risques d’explosion à la suite de conflits armés récents et prolongés. La présence de restes explosifs de guerre (REG), d’engins explosifs improvisés (IED) et de stocks d’armes et de munitions non sécurisés (obsolètes, abandonnés ou négligés), constitue une menace sérieuse pour les civils ainsi que pour le personnel des Nations unies et le personnel humanitaire opérant dans le pays.

 

L’UNMAS s’est déployée au Mali en janvier 2013 pour procéder à une évaluation d’urgence de la situation en ce qui concerne les menaces d’explosifs. En juillet 2013, la Mission intégrée multidimensionnelle des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a été créée en vertu de la résolution 2100 du Conseil de sécurité et opère actuellement en vertu de la résolution 2480 (2019) du Conseil de sécurité). Conformément à ces mandats, le Service de la lutte anti-mines des Nations Unies (UNMAS) a engagé le CPS de l’UNOPS pour mettre en œuvre un programme de lutte anti-mines au Mali :

 

Améliorer la protection des civils et faciliter l’aide humanitaire ;

Renforcer la capacité nationale à atténuer les menaces explosives et permettre le respect des obligations des traités internationaux ;

Réduire la menace explosive pour le personnel de la MINUSMA et des Nations Unies.

 

Responsabilités fonctionnelles

 

Sous la supervision du chef de projet Action humanitaire contre les mines et protection des civils, les tâches et responsabilités seront les suivantes

 

  • Développer et ou maintenir une cartographie des acteurs de l’éducation au risque et une évaluation des besoins
  • Examiner les matériels existants de sensibilisation aux risques liés aux armes et aux munitions explosives (EORE)
  • Fournir des conseils techniques et élaborer des matériels d’éducation aux risques adaptés aux personnes déplacées, aux rapatriés, aux enfants scolarisés et non scolarisés, à d’autres publics spécifiques et aux communautés touchées par le conflit, en coordination avec les différents partenaires et avec le contractant chargé de la conception
  • Élaborer des plans de formation et organiser des formations sur l’éducation aux risques pour le ministère de l’éducation, les organisations de la société civile (ONG) et d’autres organisations internationales
  • Fournir des conseils et un soutien techniques sur la question de l’éducation aux risques liés aux munitions explosives aux principales parties prenantes dans les régions
  • Soutenir l’élaboration de profils régionaux de risques d’explosion afin d’adapter davantage les activités et les messages de l’EORE par région.

Durée Ouverture, sous réserve de la disponibilité des fonds et de performances satisfaisantes

Période d’application : du 2 septembre 2020 au 30 septembre 2020

Les candidatures aux postes vacants doivent être reçues avant minuit, heure de Copenhague (CET), à la date de clôture de l’annonce.

Pour d’amples informations, allez sur https://jobs.unops.org/pages/viewvacancy/VADetails.aspx?id=20280&media=print

Bonne chance à vous tous